COE >  Accueil > Nouvelles-Médias > La conférence dans les médias Eng|Deu|Fra|Esp|Gre



Nouvelles-Médias  Articles
 Nouvelles
 Flashes
 Conference newspaper
 Photos
 La conférence dans les médias

11.05.05 11:48 Il y a: 7 yrs

Conférence mondiale sur la mission et l'évangélisation

"Nous savons bien que le centre démographique du christianisme se déplace inexorablement du Nord vers le Sud. Au milieu du 1er siècle, ce centre se trouvait à Jérusalem ou non loin de là ; au cours des siècles qui ont suivi, il est passé en Europe, où il est longtemps demeuré. Mais, actuellement, les statisticiens situent le centre de gravité du christianisme près de Tombouctou, dans le désert du Sahara, et il continue à se déplacer vers le Sud".

C'est ce qu'a déclaré hier le pasteur méthodiste kenyan, Samuel Kobia, secrétaire général du Conseil oecuménique des Églises, qui siège à Genève, dans son allocution d'ouverture de la Conférence mondiale sur la mission et l'évangélisation. Sous le soleil de la plage d'Aghios Andreas, non loin d'Athènes, lieu des travaux de la Conférence, resplendit une Croix de cinq mètres de haut, en bois d'olivier, "déracinés dans les environs de Bethléem et de la ville même" - comme l'a rappelé le message des Patriarches et des chefs des Églises de Jérusalem - justement sur le tracé de la "barrière de sécurité", connue également sous le nom de "mur de l'apartheid" ou "de la honte", qu'Israël est en train de construire en Cisjordanie et en territoire palestinien aussi.

Une croix qui est arrivée par mer comme signe de réconciliation exprimé par une terre assoiffée de paix, comme souvenir de la venue par mer de l'évangile en terre européenne, par le biais de Saint Paul, le missionnaire qui fut le premier à donner en Europe l'annonce de Jésus; et enfin comme rappel au coeur du christianisme, qui trouve sa propre synthèse dans le mystère de la croix. " Autrefois située à la périphérie de la conscience de l'Eglise, l'Afrique en occupe désormais le centre. Si nous voulons nous occuper de ce que Dieu fait dans le monde aujourd'hui, notre vision doit subir une conversion correspondante", a ajouté le révérend Kobia.

Par rapport au passé, le rendez-vous d'Athènes représente la Conférence missionnaire mondiale la plus "englobante": environ 500 délégués y participent, désignés officiellement par les diverses églises chrétiennes (Communion anglicane; Églises de l'Orthodoxie et de la Réforme, mais aussi Église catholique romaine et Églises de la vaste nébuleuse pentécostaire et évangélique). Le thème choisi par les organisateurs est le suivant: "Viens, Esprit Saint, guéris et réconcilie ! - Appelés en Christ à être des communautés de réconciliation et de guérison".

Après la journée de lundi, entièrement dédiée à l'enregistrement des participants, la première séance plénière de la rencontre oecuménique - qui se conclura le 16 mai - a été riche en interventions: le message bienvenue de la modératrice de la Conférence, Ruth Bottoms (ministre ordonné par l'Union baptiste anglaise) a été suivi par celui de l'archevêque d'Athènes et de toute la Grèce, Monseigneur Christodoulos. Après le révérend Kolbia, sont intervenus Kirsteen Kim, professeur honoraire à l'Université de Birmingham et Wonsuk Ma, missionnaire et théologien coréen pentécostaire qui vit aux Philippines. (à suivre)
[VV]